Questions

Réponses

 J'ai une question, à qui dois-je m'adresser ? la Commune, le TéA ou La Lyonnaise des Eaux ?

Généralement, c'est à la Lyonnaise des Eaux qu'il faudra vous adresser (service Client 0 977 408 408). Cette société a en charge l'exploitation, l'entretien et le renouvellement de l'ensemble des installations permettant la distribution de l'eau potable sur les communes membres du syndicat. C'est donc elle qui garanti l'eau au robinet. Elle assure également la gestion des abonnés dont la facturation.
En tant qu'entité organisatrice du service public depuis 2001, le syndicat est responsable de son bon déroulement. Il veille au respect des engagements de son délégataire et peut réaliser des études et travaux pour améliorer le service rendu aux usagers. A ces titres, il peut être l'interlocuteur privilégié.
Enfin, l'organe délibérant du syndicat étant constitué d'élus de chaque commune membre, celles-ci peuvent faire remonter au syndicat les réclamations de la population et être à ce titre sollicitées.


Est-ce vrai que l'eau du robinet vient de la station d'épuration ?

Non. La station d'épuration traite les eaux usées, c'est-à-dire les eaux rejetées dans les égouts. L'eau potable est issue de ressources naturelles. Avant d'être mise en distribution, l'eau peut subir un traitement plus ou moins complexe pour la rendre propre à la consommation humaine mais on parle alors d'usine de potabilisation de l'eau.


 Nitrates, pesticides, l'eau du robinet en contient-elle ?

L'eau distribuée sur le syndicat provient de différentes ressources dont certaines sont sensibles aux activités avoisinantes. Aussi, certaines eaux captées peuvent présenter des teneurs en nitrates et pesticides parfois supérieures aux normes en vigueur. Cependant, ces eaux, dites 'brutes' car analysées avant traitement, subissent soit un traitement sur charbon actif pour éliminer les pesticides, soit un mélange avec des eaux pauvres en nitrates. Ainsi, l'eau distribuée au robinet des usagers du syndicat ne contient pas de pesticides et une quantité modérée de nitrates (équivalente à certaines eaux embouteillées).


 L'eau calcaire est-elle bonne pour la santé ?

La dureté de l'eau, valeur de plus en plus demandée lors du réglage de notre électroménager, témoigne du caractère entartrant de l'eau. Il est important de noter que plus une eau est dure (ou calcaire), plus elle contient du calcium et du magnésium (principaux éléments constitutifs). Sauf état de santé particulier, une eau calcaire est donc bonne pour la santé.
A l'inverse, il est fortement déconseillé de boire de l'eau traitée par un adoucisseur. La principale raison est que ce type de traitement, lorsqu'il est efficace, réduit certes la formation de calcaire dans vos installations mais transforme une eau riche en calcium en une eau riche en sodium (sel).
La teneur en calcium et en magnésium d'une eau dépend des terrains que l'eau traverse avant d'être captée. Le syndicat disposant de ressources variées, la dureté de l'eau peut varier dans le temps (en fonction des pompages en route) et d'un secteur de distribution à un autre. Mais généralement, elle est proche de 25°F; soit une eau 'moyennement dure'.


 Ma consommation d'eau est anormalement élevée, que puis-je faire ?

Il faut avant tout vérifier que vous n'avez pas de fuite. Pour cela, fermez tous les robinets (et appareils utilisateurs d'eau) et relevez l'index de votre compteur à 1 heure d'intervalle.
Si l'index a changé, vous avez une fuite qu'il vous faut trouver et réparer. Conformément à la réglementation (art. L2224-12-4 du Code général des collectivités territoriales), vous pouvez alors demander un dégrèvement d'une partie de votre facture d'eau, mais attention, ce dispositif est soumis à conditions comme apporter la preuve de la réparation.
Si l'index n'a pas changé, votre surconsommation peut provenir d'un appareil défectueux ou mal réglé (ex : un ballon d'eau chaude entartré consomme plus d'eau). Dans des cas rares, la surconsommation peut provenir d'un compteur d'eau défectueux. En cas de suspicion, vous pouvez demander la vérification du compteur auprès de La Lyonnaise des Eaux mais sachez que le coût du contrôle sera à vos frais si le comptage est correct.


 L'eau du robinet ne peut-elle pas se passer de chlore ?

Le chlore, peu apprécié de nos papilles, permet de garantir une eau de bonne qualité. En effet, il la protège du développement bactérien lors de son long parcourt dans les canalisations. A noter que les doses de chlore utilisées pour traiter l'eau ne présentent aucun danger pour la santé.
Indispensable, son goût peut être diminué en plaçant l'eau au frais avant sa dégustation.


 L'eau du robinet est trouble. Est-ce normal ?

En cas de perturbation sur le réseau (fuite, travaux, utilisation d'un poteau incendie, etc…), l'eau peut prendre un aspect ou une couleur inhabituelle. Ce phénomène est normal. Cependant, il est conseillé de laisser couler l'eau jusqu'à ce qu'elle reprenne un aspect normal avant de la boire. Pour ne pas gaspiller l'eau, utilisez cette eau pour vos plantes.
Lors d'une absence prolongée, l'eau a stagné dans vos canalisations et a pu prendre un goût particulier à leur contact. Comme précédemment, il est alors conseillé de laisser couler l'eau avant de la boire.
Si le phénomène persiste, n'hésitez pas à contacter le service client de la Lyonnaise des Eaux (0 977 408 408).


 Quelle est la pression normale au robinet ?

La pression au robinet dépend de votre localisation vis-à-vis des réservoirs ou des stations de pompages. Une pression 'confortable' se situe entre 2 et 3 bars. Si la pression est supérieure à 3 bars, nous vous conseillons de protéger vos installations par la pose d'un réducteur de pression. Celui-ci vous permettra également de réduire votre consommation d'eau.


 Je n'ai plus d'eau au robinet et pourtant je n'ai pas été prévenu. Que se passe-t-il ?

Lorsqu'il s'agit de travaux prévus sur le réseau, vous êtes informé, généralement 48h à l'avance, par voie d'affichage, de presse ou avis dans votre boîte aux lettres.
Lorsqu'il s'agit d'un incident, casse ou fuite par exemple, La Lyonnaise des Eaux doit intervenir en urgence pour rétablir au plus vite la distribution de l'eau (généralement moins de 3h). Dans ce cas, elle ne prévient pas les abonnés (à l'exception de ceux dont elle connaissance d'un état de santé qui nécessite une alimentation en eau permanente, les dialysés par exemple). Toutefois, vous pouvez être tenu informé de l'incident en appelant le service client de La Lyonnaise des Eaux (0 977 408 408).


 J'aimerais connaître la qualité de l'eau de ma commune. Où puis-je m'informer ?

L'Agence Régionale de la Santé est l'organisme en charge du contrôle sanitaire de l'eau distribuée sur votre commune. Les résultats de ce contrôle sont consultables sur le site du Ministère de la Santé (http://www.sante.gouv.fr/resultats-du-controle-sanitaire-de-la-qualite-de-l-eau-potable.html) mais également par voie d'affichage en mairie.
De plus, l'ARS produit chaque année un bilan sur la qualité de l'eau. Celui-ci vous est transmis avec une facture d'eau et est consultable en téléchargement sur le site du syndicat ou sur celui de l'ARS (www.ars.centre.sante.fr).
Le syndicat produit également chaque année un Rapport sur le Prix et la Qualité du Service (rapport consultable en mairie, au siège du syndicat ou par téléchargement sur ce site) dans lequel la qualité de l'eau fournie aux abonnés est présentée.


 J'ai un puits dans mon jardin, puis-je boire l'eau que j'y pompe ?

La transparence de l'eau souterraine fait que l'on pense qu'elle est bonne à boire. Ce n'est malheureusement pas toujours le cas.
En France, l'eau du robinet est l'aliment le plus contrôlé. Et pour cause, si certains paramètres, dont l'origine est liée à la ressource (les minéraux par exemple), évoluent peu dans le temps, d'autres, dont certains dangereux pour la santé (les micro-organismes pathogènes par exemple), peuvent varier rapidement.
Aussi, avant de boire l'eau de votre puits, il est recommandé de réaliser une analyse complète de l'eau (portant sur les paramètres organoleptiques, bactériologiques et physico-chimiques) et de la renouveler régulièrement. Pour cela vous pouvez contacter le laboratoire d'analyse départemental, ou tout autre laboratoire agréé par le Ministère de la Santé.
De plus, sachez que toute personne offrant de l'eau pour sa consommation est légalement responsable de sa qualité (Art. L1321-1 du Code de la santé publique). Si votre organisme s'est habitué à l'eau de votre puits, cela peut ne pas être le cas de tous.
D'ailleurs, avez-vous déclaré votre puits (conformément à l'article L2224-9 du Code général des collectivités territoriales) ? Pensez-y, cela permet aux services compétents de vous prévenir en cas de pollution.